Dom Juan à la campagne

Publié le par Philippe Sidre

La mise en scène de Jean de Pange se prête particulièrement bien à l'intimité. Les acteurs jouent dans le public, ce qui donne l'impression de faire partie de l'intrigue. Et même si on connait l'issue fatale du héros de cette pièce de Molière, on ne peut s'empêcher d'être surpris par l'audace de l'écriture de Molière.

Décentraliser des spectacles en milieu rural ne constitue pas un acte symbolique ou exotique. C'est pour le TGP et les acteurs d'aller à la rencontre des publics dans leur village, de créer les conditions de la rencontre entre les habitants du bassin de Pompey et de Nancy.

Faîtes vous plaisir et suivez le guide.

 

domjuan.jpgDom Juan

Compagnie Astrov (Lorraine) - www.cieastrov.fr

Théâtre. Tout public à partir de 12 ans. Durée : 1h30


Vendredi 27 janvier à 20h 30

Salle multiactivités - Saizerais

(rue des Coteaux - sur la droite à l'entrée de Saizerais en venant de Marbache)

Samedi 28 janvier à 20h 30

Salle multiactivités – Lay-Saint-Christophe

(au centre du village sur la droite en venant de Nancy après le café-tabac)

 
Dom Juan, jeune noble accompagné de son fidèle valet Sganarelle, multiplie les conquêtes amoureuses. Infidèle, cynique, libertin blasphémateur, il s’attire les foudres des frères de sa dernière conquête, Don Elvire, qu’il a enlevée d’un couvent pour pouvoir l’épouser et mieux l’abandonner ensuite.
Molière dresse le portrait d’un homme libre qui refuse les codes sociaux et religieux de son époque, prêt à relever tous les défis… jusqu’à causer sa perte.
Dans cette version, la scène n’est rien d’autre que l’espace suffisant pour contenir l’ensemble des spectateurs. Ce n’est plus le « jeu » qui invite le public mais le public qui invite au jeu. Les spectateurs sont tout à la fois public et espace du théâtre, témoins discrets et « acteurs de ce qui se dit ».
Dom Juan ne jouera que pour eux, témoins des discussions, des confrontations, des mensonges, des trahisons…
Dans cette mise en scène atypique, le metteur en scène Jean de Pange tente d’interroger le public sur « ce qui nous choque aujourd’hui» et en quoi «nous sommes prisonniers de nos dogmes moraux».
 
Avec : Clémentine Bernard, Laurent Joly, Laurent Frattale, Céline Bodis, Julien Kosellek et Julien Buchy.

Mise en scène : Jean de Pange. Scénographie : Mathias Baudry. Son : Benoît Faivre.  Costumes : Dominique Fabuel.

Photo : Philippe Gisselbrecht – Metz Metropole

 Production Compagnie Astrov. En partenariat avec l’Opéra-Théâtre de Metz Métropole et l’ARCAL. Avec le soutien de la Ville de Metz, du Conseil Général de la Moselle, du Conseil Régional de Lorraine et de l’ADAMI.

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article