Marionnettes exposées

Publié le par Philippe Sidre

Le Théâtre Gérard Philipe accueille deux magnifiques expositions accessibles à toutes et tous au TGP et à la Médiathèque L'Orange Bleue distante de quelques mètres.

Au-fil-d-Oedipe.jpgMarionnettes, territoires de création

Une exposition nationale qui présente la marionnette contemporaine. Vous ferez connaissance avec les créateurs, les différentes formes de marionnettes utilisées dans les spectacles d'aujourd'hui, les marionnettes (une vingtaine sont exposées).

Des marionnettes s’enferment dans des boîtes pour mieux se montrer. Des marionnettes en boites ? Des marionnettes déboitent ? Des marionnettes de Lorraine ! En quelques flash, quelques boites, les marionnettes et les objets se dévoilent.

L’association MariLor vous invite à découvrir la richesse et la diversité des arts de la marionnette en Lorraine, par un biais original. Douze compagnies ont transposé leur univers dans un espace restreint, celui d’une boîte qui devient alors l’expression d’une sensibilité et d’une esthétique uniques. Cette exposition est un panorama ludique et surprenant, ouvert sur le foisonnement de la marionnette telle qu’elle se pratique aujourd’hui en Lorraine : figurines, objets, ombres, bricolages animées, marionnettes…

A la médiathèque l’Orange Bleue de Frouard du 14 au 28 février 2013.


vitrineexpomarilor.jpgDans les boîtes, il y a : Compagnie Aboudbras (Vosges), Coup de théâtre (Metz), En Verre et contre Tout (Nancy), Héliotrope Théâtre (Neufchâteau), la Compagnie Histoire d'Eux (Nancy), La machoire 36 (Nancy), La sorcière aux dents vertes (Abreschwiller), La soupe compagnie (Metz), Tiramisù compagnie (Nancy), Theatr Hall (Metz), La valise (Vic-sur-Seille), la compagnie Via Verde (Thionville).
Scénographie, conception des boîtes : Valentin Monnin.

Coproduction : MariLor, Théâtre Gérard Philipe, scène conventionnée de Frouard, Moselle Arts Vivants.

MariLor est soutenu par la Région Lorraine.

Publié dans Arts plastiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article