Melle Maria K, assistante présentatrice de la saison du TGP

Publié le par Philippe Sidre

Il est temps de vous présenter Mademoiselle Maria K qui coprésentera les spectacles de la nouvelle saison avec le directeur du TGP et Milena Schwarze. Un excellent moment à ne pas rater !

VENDREDI 21 OCTOBRE 2012 à 19h

Entrée libre suivi d'un buffet.MariaPapillons.jpg

Mais qui est Melle Maria K ?

Mademoiselle Maria K est née en 2005 au Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne au cours de la formation continue « l’acteur clown », dirigée par Paul-André Sagel.

mariaKvalise(c)RAOUL GILIBERTElle est née là mais elle avait passé de longues années in vitro dans mon ciboulot.

Je l’ai mise en culture dans laboratoire du CNAC pour expérimenter un projet, une obsession : jouer la Médée de Sénèque en solo et en intégrale (ou presque).

Encouragée beaucoup, malmenée parfois, elle s’est développée, a tenté des expériences, des mémorables et des ratées, et même des ratées mémorables…

Maria K est une créature hybride, Clown ET Tragédienne. De la Tragédie elle dit que c’est « nous en grand, en plus beau et en aussi dégueulasse »

Maria K peut être belle et dégueulasse mais il lui faut grandir encore, mettre son hybridité à l’épreuve de la vie. Il faut que la greffe prenne. Il lui faut résister aux rejets (chez les clowns on appelle ça les bides…) les assumer et faire corps avec eux.

Avant d’atteindre sa dimension tragique, il lui faut être elle-même d’abord et avant tout, vivre sa vie et la vivre en public.

C’est pourquoi Maria K, depuis juillet 2006, propose ses Petits Impromptus et ses Levers de Rideau, pour plonger dans le monde la tête la première, pour y rencontrer l’humain et se trouver elle-même. Elle a trouvé la maturité avec les Petits Impromptus et enfin elle a réalisé le rêve qui lui a donné ses pires cauchemars : jouer la Médée de Sénèque en solo et en intégrale (ou presque).

Cette autre aventure qui a vu le jour le 23 février 2010 au Taps (Strasbourg) est le premier spectacle en salle de notre tragédienne de caniveau.

Mais on n’enferme pas Mademoiselle Maria K si facilement entre quatre murs et il lui reste encore bien des lieux et bien des spectateurs à impromptuer !

Crédits photo : Raoul Gilibert, Claire Santiago et Thomas Daval (visuel de saison)

Pour en savoir + : http://www.compagnie-lesoreillesetlaqueue.fr/

Publié dans Actualité du TGP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article